U657 INSERM : Pharmaco-épidémiologie et évaluation de l'impact des produits de santé sur les populations Pharmaco-épidémiologie et évaluation de l'impact des produits de santé sur les populations

U657 INSERM
Pharmaco-épidémiologie et évaluation de l'impact des produits de santé sur les populations

 

L'unité en réseau INSERM U657, "Pharmaco-épidémiologie et évaluation de l'impact des produits de santé sur les populations", dirigée par le Pr Bernard Bégaud, associe 4 sites :

  1. l'équipe de l'Université Victor Segalen Bordeaux 2 dirigée par Bernard Bégaud

    B. Bégaud et son équipe à Bordeaux a depuis 20 ans une forte activité de recherche dans ce domaine. D'abord centrée sur les aspects méthodologiques propres à la pharmacovigilance (méthodes d'imputabilité, modélisations statistiques appliquées à la notification spontanée, estimations d'incidence, grâce notamment à une collaboration régulière avec l'Unité INSERM U169, J. Lellouch et P. Tubert-Bitter), sa recherche s'est fortement développée, dès 1985, dans le domaine de la pharmaco-épidémiologie et de l'étude des événements rares, dans deux directions principales :

    • méthodes statistiques et modélisation : calcul du nombre de sujets nécessaires, développement de nouvelles approches (ex. : comparaison observé/attendu, études cas-population),
    • études de terrain et sur bases de données : depuis 1985, plus de 20 études importantes ont été menées ou coordonnées par l'équipe de Bordeaux (études de cohortes, cas-témoins, ou transversales). Citons, entre autres, les études de cohortes sur clozapine et agranulocytose (5000 sujets), tacrine et atteintes hépatiques (5000 sujets), les études cas-témoins sur vaccins et affections démyélinisantes, benzodiazépines et fractures du col du fémur, benzodiazépines et risque de démence (deux études), enfin les études nationales (1997 et 1998) sur la iatrogénie à l'hôpital, et plus récemment les études demandées par le ministère de la santé ou la Haute Autorité de Santé, telles CADEUS (profils d'utilisation et de tolérance des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) inhibiteurs de la COX 2 (40000 sujets)) ou de nombreuses autres études (voir www.pharmacoepi.eu).

    Parallèlement, l'équipe a développé une offre de formation sur le thème "pharmaco-épidémiologie" par la création et coordination du diplôme national de pharmaco-épidémiologie (1994), l'organisation de cours communs avec l'Université Mc Gill et l'Université de Harvard ainsi que l'organisation de cours et séminaires dans le cadre de l'Association pour la Recherche Méthodologique en Pharmacovigilance (ARME-P). Depuis 2000, cette activité est intégrée dans celle de l'IFR 99 de Santé Publique et s'accompagne de plusieurs collaborations méthodologiques avec ses unités constitutives, notamment l'Unité INSERM U593. Plusieurs projets dans le cadre des études PAQUID et "Trois cités", modélisations statistiques, etc. L'équipe du site de Bordeaux rassemble, en dehors de la pharmacologie (actuellement dirigée par N. Moore), plusieurs équipes universitaires (Droit et Economie de la Santé , C. Maurain ; Hygiène Hospitalière, J.P. Gachie) dont l'activité concerne plusieurs thèmes de recherche centraux en pharmaco-épidémiologie (réglementation, régulation du système de santé, prescription, usage des antibiotiques, résistances bactériennes et infections nosocomiales), psychiatrie (H. Verdoux), pneumologie (M. Molimard).

    Fermer

  2. le Centre de Ressources en Biostatistique, Epidémiologie, Pharmaco-épidémiologie (CeRBEP) appliqué aux maladies infectieuses de l'Institut Pasteur
    dirigé par Didier Guillemot

    D. Guillemot est un spécialiste reconnu dans le domaine de l'infectiologie, de l'utilisation des anti-infectieux et des phénomènes d'échappement à ces molécules. Son expérience de l'utilisation des données de la CNAM-TS (données individuelles anonymes) est complémentaire de celle développée à Bordeaux (données nominatives).

    Fermer

  3. le laboratoire de Biostatistiques de l'Université de Rouen
    dirigé par Jacques Bénichou

    J. Benichou (co-éditeur de l' Encyclopedia of Epidemiologic Methods) est un biostatisticien spécialiste du domaine des méthodes épidémiologiques. Ses travaux portent notamment sur les fractions attribuables et la modélisation du risque individuel, problématiques centrales pour la mise en oeuvre et l'interprétation des études pharmaco-épidémiologiques. Il a été membre de 2000 à 2003 du Comité d'Orientation de l'Observatoire National des Prescriptions et Consommation des Médicaments.

    Fermer

 

U657 INSERM : Un réseau stratégique et complémentaire de pharmaco-épidémiologie

 

Logique de complémentarité scientifique et méthodologique

La pharmaco-épidémiologie est typiquement une discipline d'interface demandant une double formation théorique et pratique (pharmacologie et épidémiologie). Cette exigence est plus aisément satisfaite en associant dans la même équipe des chercheurs de formations doctorales différentes.
Les groupes de recherche qui sont impliqués dans la création de cette unité ont chacun une forte expérience, une renommée et des collaborations internationales dans le domaine de la pharmaco-épidémiologie. De réelles collaborations en recherche existaient depuis plusieurs années entre les trois groupes constituant l’Unité 657.  Celle-ci collabore de plus activement avec d’autres équipes françaises et étrangères et diverses institutions et organismes dans le domaine du médicament et de la santé publique (Direction Générale de la Santé, Institut de Veille Sanitaire, AFSSAPS, Haute Autorité de Santé, Assurance Maladie etc…).

 

 

 


INSERM

Mentions légales | Contact